Illustration : RosyClockomaton.fr

 

Salutations ! Vous voilà en Cinqueterre… un monde qui pourrait bien vous étonner.

La Source des Siècles, premier volume du diptyque, est disponible ici en téléchargement et participation libres.

Pourquoi avoir choisi d’amorcer sa diffusion d’une manière aussi atypique ?

Tout d’abord, non, ça n’est pas un roman écrit à la truelle et qui serait, par conséquent, de peu de valeur pour moi. Au contraire, il m’a demandé plusieurs années d’élaboration. Il plaira à certains plus qu’à d’autres, c’est inévitable, mais ce qui est sûr, c’est que je n’ai brûlé aucune étape… Chaque phrase a été longuement mûrie, chaque mot pesé avec soin, chaque virgule vérifiée. Et je me suis efforcée de travailler les personnages en nuances, mais aussi en profondeur.

Je l’ai néanmoins voulu simple et lisible, une pure aventure de fantasy et de science-fiction… qui peut aussi être abordée au premier degré, en particulier par les jeunes lecteurs. Mais dans les coulisses, l’horlogerie narrative a été ajustée dans tous ses détails et sa cohérence, sa résonance avec l’histoire de la littérature de l’imaginaire, pour vous entraîner peu à peu sur des terrains inconnus. Il y a du grain à moudre pour tout le monde, en Cinqueterre.

En le présentant à ses premiers lecteurs, je ne savais pas si la mayonnaise allait prendre, bien sûr… mais le résultat a dépassé mon attente. C’est sans doute Claire Chave, du Blog Tigris Leonum, qui a eu les mots qui m’ont le plus touchée :
Le premier volume d’un diptyque fantasy surprenant et très intéressant“. [La chronique]

Je n’en demandais pas plus. Mais dans le même temps, le monde de l’édition classique comme celui de l’auto-édition de masse me posent actuellement trop de problèmes. J’en parlerai dans un futur proche, sur le blog… je n’ai aucune envie d’entrer dans l’arène.

Lire les trois premiers chapitres (pdf)

En attendant d’y voir plus clair, je vais laisser ce roman cheminer d’un pas discret. Et me consacrer à la suite, ma priorité. J’y traite d’enjeux plongeant loin dans diverses cosmogonies, cette fois-ci… et croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire. Surtout quand on tient à ce que l’ensemble reste d’accès facile et divertissant 😉

Pour commencer, lisez. Et si vous aimez, passez le mot. Ou soutenez si vous voulez – et comme vous voulez. Si vous choisissez de contribuer matériellement, ma préférence va à l’achat de l’édition papier… mais c’est vous qui voyez.

Ma reconnaissance éternelle à tous les alpha, bêta, gamma-lecteurs et lectrices qui m’ont éclairée sur ce long chemin. Et merci à vous, qui m’offrez le plaisir toujours renouvelé d’être lue.

Lohiel

C’est quoi, cette histoire ?
Télécharger l’e-book
Le livre papier
Lire le début
Soutenir

 

2 thoughts on “Bienvenue

  1. Roman plein de vivacité et de saveur, remarquablement bien écrit.
    Après la dévastation de la terre par les hommes, puis leur disparition, la nation des Qwentils vit paisiblement dans une haute vallée de montagne, qui, à première vue, est un paradis. Mais très vite on sent que les deux principales héroïnes de cette histoire, Ysolda et sa fille Lils, éprouvent dans leur communauté un indéfinissable malaise dont la cause leur échappe. « Quelque chose ne tourne pas rond ! » dit Lils dès les premières pages.

    S’agit-il de l’hostilité des Ronfles, un peuple ennemi des qwentils qui, de façon inattendue, brisent une paix pluri-centenaire ? S’agit-il de la réapparition troublante d’un homme dans la vallée, et des inquiétudes que suscite cette incroyable nouvelle ?

    Pour le couple Jan et Ysolda, archers du roi, l’histoire démarre très brutalement. Mais d’autres motifs font qu’Ysolda se lance dans une longue quête de vérité à l’intérieur de sa communauté. Trop de non-dits, trop d’évènements énigmatiques la bouleversent. Elle se heurte alors, à des pouvoirs établis rigides, à des pressions obscures, à des obstacles qui contrarient et retardent son projet de faire la lumière.

    L’intrigue est riche de ses retournements inattendus, de tous ses personnages hauts en couleurs, mais également consistants et psychologiquement crédibles, émouvants parfois, comme Padrig, le petit frère de Lils.
    Riche également des surprises qu’offre cette civilisation aux allures médiévales, à travers des descriptions attentives, donnant une présence forte au cadre où l’histoire se déroule.
    Je souhaite aux lecteurs un plaisir de lire ce roman aussi vif que le mien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *